Adieux du candidat Ghazwani au gouvernement : Première gaffe?

23/03/2019

image

                                    

                                                                                                                                                           

                                        Le Calame - Le candidat Ghazwani  a fait ses adieux au gouvernement, lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, jeudi dernier. Le candidat favori à la prochaine présidentielle a avoué qu’il soutenait les initiatives réclamant le troisième mandat pour son alter ego, Mohamed  ould Abdel Aziz  qui, à en croire le désormais ex-ministre de la Défense,  n’en voulait pas.

Et d’ajouter qu’il avait été placé devant ses responsabilités pour continuer le travail entamé, voici quelque dix ans. Comme il le sait, mieux que quiconque, la question du troisième mandat a failli mettre la Mauritanie, sans dessus dessous, et tous les observateurs s’accordent à dire qu’il aura fallu l’intervention de l’armée pour pousser Ould Abdel Aziz à mettre fin à la prolifération des initiatives en faveur du troisième mandat.

On ne savait pas si Ghazwani avait soutenu l’une ou l’autre position et le cas échéant, laquelle. Pourquoi donc s’être déclaré, maintenant ? Rien ne semblait en effet l’obliger à lancer ce que les observateurs politiques considèrent comme sa première « bourde » ou « gaffe » de débutant.

Alors que tout le monde avait salué sa discrétion, lors de la levée des dites initiatives, le voilà à se compromettre dans une sortie, sinon intempestive, du moins vraiment pas urgente. Des rumeurs avaient certes laissé entendre qu’il avait été sollicité, par les députés pétitionnaires, pour influer sur leurs homologues de l’Est et l’actuel chef d’état-major actuel, mais de là à conclure qu’il les soutenait, il y a un grand pas que les observateurs jugeaient infranchissable.

On ne pouvait penser que le probable candidat soutenait une « violation de la Constitution » ni le soupçonner d’être un candidat par défaut, en ce qu&... à suivre

image

Réponse à Oumar Ould Beibacar : On ne s’improvise pas historien !

19/03/2019

J’ai un grand respect pour Oumar Ould Beibacar, mais son article ... à suivre

image

Mauritanie. Soutiens à Ghazouani: ambiance de fin de règne et retour des vieux réflexes

18/03/2019


                                                    &n...à suivre

image

Mauritanie-Terrorisme : La menace plane toujours selon le Quai d’Orsay

18/03/2019

Mauritanie-Terrorisme : La menace plane toujours selon le Quai d’Orsay

                                ... à suivre

image

Echec de la candidature unique de l’AEOD : Le ver était dans le fruit ?

13/03/2019

Echec de la candidature unique de l’AEOD : Le ver était dans le fruit ?


Le Calame - L’opposition mauritanienne n’a pas réussi &ag... à suivre