Organisation Contre les Violations des Droits Humains

(O.C.VI.D.H)

L'amalgame entre les Droits de l'homme à l'occidental et la Tariqa Tijaania11 doit cesser. | Droit de l'Homme

publié par Bayahya | Webmaster

L'amalgame entre les Droits de l'homme à l'occidental et la Tariqa Tijaania11 doit cesser.

Il n'est pas aisé de répondre aux invectives et aux attaques de quelqu'un qui déforme tout, instrumentalise tout et se tire inlassablement et sans gène la couverture du militantisme des Droits Humains, pour plaire, compter des amis, ainsi véhiculer des contre-vérités et des mensonges, qui en réalité ne trompent plus personne en Mauritanie et au delà.

Le titre de l'article en dit long sur les mensonges : «Situation délétère dans les Zawiyas Hamallistes en Mauritanie". S’agit-il des Zawiyas de Nema, d’Aioun, d’Atar etc.... il va de soit qu'il était nécessaire de prendre le minimum de recul de précaution et de retenue avant de balancer un tel torchon de la part d'un individu qui , amalgame sur les Droits Humains à l'occidental pour arriver à ses fins ou simplement ambitionné à être Khalife général à la Tivaoune où à Nioro, Kaedi etc ….. et que sais-je encore ? Vouloir coûte que coûte déplacer les propos, les dénaturer et les dévier de leurs contextes est peine perdue, malheureusement, cela fut votre calcul et fallacieux argumentaires tendancieux et mensongers depuis le forcing de l’Imamat organisé par Cheikhna Coulibaly le 02 Octobre 2020 à kaedi dans un domaine privé. Je pense avoir exprimé très clairement à la Zawiya de kaedi que les droits Humains à l'occidental, que veulent nous imposer Baliou Mamayary et ses frères ne sont pas compatibles avec la hiérarchisation dans notre Tariqa soufiste. Personne ne peut par le biais de ce style défiait, , les chefs religieux et les héritiers des érudits dans nos Zawiya et ne pas s’attendre à une réaction, celle qui consiste à vous faire réfléchir, sur l’historique et les règles qu’imposent la Tariqa Tijaania 11 grains. Il est inopportun, inexact et incohérent de la part des journalistes qui se respectent de diffuser de fausses informations et de contribuer à distiller la haine entre les fidèles par le jeu d’un homme qui se cherche, qui se positionne et qui se politise et semble en faire un jeu sur les réseaux sociaux. Dire cela, n'est ni une offense ni une diminution de quelqu'un dans sa dignité d’homme libre mais relater une stricte réalité du soufisme, n'en déplaise à nos détracteurs car les voies pour avoir Allah ne sont les monopoles d’une seule confrérie. Cher frère Baliou Coulibaly, tergiverser, amalgamer, emprunter des raccourcis, déformer les propos, les déplacer dans leurs contextes, les lier subitement à la question des Droits de l’homme sur un terrain religieux ou la religion en elle-même est droit et devoir plus respect dans toute sa latitude   . Quels amalgames et quels raccourcis dans une ambition cachée ? Faut-il revenir sur l'origine de ces événements malheureux ? Le 2 octobre 2020 lors d'une prière à la Zawiya situé dans un domaine privé chez Mpaly Kaba, un homme, un fidèle, capable, avait été choisi par le chef de famille de la Zawiya pour diriger la prière de Isha, le frère de Baliou Mamayary, répondant au nom de Cheikhna Coulibaby le tira vers l'arrière pour s'imposer de force comme Imam et dirigea pourtant la prière sans heurts. Et pourtant la maladresse du geste aurait fait des dégâts mais heureusement le calme et la sagesse des participants étaient à la hauteur

Ali ibn Abi Talib dit  : « Le Prophète PsL a demandé à Abou Bakr de s’avancer pour diriger les gens dans la prière. J’étais présent, et pas absent, en bonne santé, je n’étais pas malade ; s’il avait voulu me demander à moi de diriger les gens, il me l’aurait demandé. Ainsi, nous avons accepté, pour diriger nos affaires du bas monde, celui qu’Allah et Son Messager ont agréé pour nous diriger dans notre religion. »

Alors en quoi Baliou Mamayary ferait de cette affaire en un cas d'esclavage, en montant injustement sur tous les toits pour ternir l'image d'une communauté connue par sa cohésion, son unité, une égalité parfaite entre ses disciples ? La patience, le calme, l'appel au silence du chef religieux ,connu par sa simplicité et son amour pour tous les fidèles ,n'ont rien changé à la fougue démesurée et incontrôlée de mon jeune frère Baliou Mamayary qui croit pouvoir nous imposer son créneau, son rythme et son activisme dans le choix de l'Imamat et de la conduite des chefs religieux dont la hiérarchisation est le propre même de la Tariqa Tijaania 11. C'est alors peine perdue de croire que le cardiologue peut remplacer l'ophtalmologue. Baliou croit avoir trouvé un créneau pour sa lutte politique, alors ne pas vouloir comprendre l’incompatibilité du style emprunté et la religion relèverait de la mauvaise foi ou de l’obstination. Quoi qu’il en soit la mariage entre la politique et la religion est caduque et ne passera jamais dans cette assemblée paisible dont l’ancrage est l’unité et la discipline

Alors tes invectives constatées maladroitement sur Facebook avec une vidéo qui n'avait rien avoir en novembre 2021 , démontre votre volonté de manipuler l'opinion, dans le viol des consciences sous le vocable des droits humains à l'occidental, en introduisant la question de l'Imamat et de la chefferie Tijaani 11 grains dans tous vos discours incendiaires qui n’ont pour but ultime que d’opposer les gens d’une même confrérie liée par les liens séculaires et inoxydables . Nous savons tous que l'Islam est la base fondamentale du respect du droit humain on y trouve tout en matière des droits de l’homme, il est et restera   la source d'inspiration pour une coexistence saine entre les fidèles musulmans sans amalgame importé ailleurs pour purement et simplement asseoir ses intérêts et se faire très certainement une promotion personnelle. Vouloir diviser les fidèles pour satisfaire les désidératas des frères ou des cousins ne me semble pas opportun dans cette cavale aux allures et aux ambitions politiques inavouées. Mes interventions consistaient à ramener le calme à la Zawiya, à raisonner tes frères, qui après chaque prière dérangeaient, la quiétude et la tranquillité des fidèles dans les Zawiya et les audios sont disponibles et attestent de leur attitude néfaste et dangereuse pendant ces assemblées religieuses de recueillements et de Zikr . Tes frères reviennent souvent sur cette question de l'Imamat et surtout du mariage entre les fidèles comme si le mariage était une obligation dans l'islam, c'est une Sunna et on n’est pas obligé de se marier pour être un bon fidèle. Les voilà désormais quitter la question de l’Imâmat pour aborder celle du mariage sans approfondir ce sujet pourtant sociétal mais malheureusement ,vu et interprété injustement sous l’angle de l’esclavage et du mépris de l’autre. Quel raccourci !!!

En plus du militantisme des droits Humains dont vous vous réclamez, il était beaucoup plus juste et plus adéquat de s'attaquer à l'ensemble des problèmes du mariage en milieu Sooninke et leur trouver des solutions adéquates, au lieu de ne s’intéresser qu’aux personnes supposées issues de la noblesse et celles supposées issues des anciens esclaves .Et pourtant dans la société sooninke, les Mangassouba, ne se marient pas entre eux, les Semega c'est pareil et les Galledou également, pourquoi alors ne pas prendre en tant que militant sincère des droits humains, toutes ces questions, les inventoriaient, les rabâchaient et les trouver des solutions idoines ? Non votre logique de diffamer et de calomnier n’a donc aucun sens sur cette question du mariage. Il va de soi que votre intention malveillante et d'amalgamer sur un esclavage imaginaire et non la volonté farouche de faire avancer notre société sur toutes ces questions lancinantes. S'attaquer aux chefs, religieux, appeler à la désobéissance aux chefs religieux, appeler aux prières parallèles dans les Zawiya, inciter les jeunes dans un site de Radio à mille collines à injurier ce n'est pas un militantisme digne de ce nom. Comment vouloir combattre une injustice si réellement elle existe en voulant en créer d'autres sur tous les fronts. Monter les uns contre les autres, attiser la haine, c'est anti Islamique et contraire aux défenses des Droits Humains, donc vouloir se cacher derrière ce slogan est utopique et contreproductif. Il va falloir revisiter le fonctionnement des Droits Humains à l'occidental chez eux, ou il y aurait des Royaumes, des églises mais non soumis aux dictats des Droits de l’Homme. Donc vouloir 'amalgamer avec la religion et plus précisément le soufisme dont certainement tu connais les règles c’est à mon avis cher jeune frère tomber ci bas. Je me réjouis des récentes défections de quelques rares égarés qui avaient suivi votre démagogie mais heureusement ont fini par rejoindre par la grande porte le chef religieux et leurs excuses sont acceptées et très bien appréciées par tous les fidèles musulmans .C’est donc peine perdue ,jeune frère, on trouve Allah dans tous les lieux de culte en Mauritanie, en n’étant d’accord avec cette Tariqa Tijaaniya, il serait bon de veiller à la quiétude des musulmans et d’opérer, adorer Allah là ou vous voudrez et cela ne dérangerait personne ,que vous soyez Imam ou pas ,seule votre adoration à Allah compte et restera primordiale . Il serait grand temps d’arrêter d’offenser, d’amalgamer, de caricaturer et de dénaturer des réalités que tu maîtrises pourtant très bien, malheureusement vouloir concilier la religion avec autre chose n’est pas un jeu facile et vous en êtes actuellement victime ,je vous prie d’éviter ce piège qui vous éloignerait de la lumière divine. Qu’Allah nous aide à voir clair et dans le droit chemin car les amalgames nuisent à la cohésion sociale  et sans haine et sans rancune petit frère reviens dans ta zawiya sans tambour ni tam tam

À bon entendeur salut

Mr Diagana Mamadou Youssouf dit Ibnou

Nombre de lecture : 1403